Qu’est-ce qu’une charte graphique ?

Pour commencer, une charte graphique est un document présentant l’ensemble des éléments contenus dans une identité visuelle. Ce document est essentiel, que ce soit pour une entreprise, une collectivité ou une marque. La charte doit être précise afin que les personnes qui l’utilisent puissent suivre les règles prédéfinies à l’intérieur pour chaque élément visuel. C’est en quelque sorte une feuille de route du point de vue visuel.

Comment se construit une charte graphique ?

L’élaboration de la charte graphique suit un cheminement spécifique décomposé en 2 étapes distinctes.

Étape n°1 – La rencontre avec le client

Cette prise de contact avec le client permet de définir les contours de l’identité graphique. Elle est donc fondamentale.

Prenons comme exemple un client qui vient de créer sa marque. Il souhaite se démarquer de la concurrence en proposant une identité qui lui est propre.

Dans un premier temps, il faut définir les objectifs et les promesses de sa marque (B2B / B2C, zone géographique, histoire…).

Puis, il est nécessaire de savoir à quelle cible s’adresse sa marque et quelles sont les attentes de ses futurs clients. Pour renforcer son identité, il faut délimiter la personnalité de la marque avec des adjectifs qui, d’un côté la mettent en valeur et de l’autre s’opposent à son image.

Grâce à toutes ses informations, le moment est venu de réaliser son identité visuelle unique.

rencontre-client-choix-valeur-marque

Étape n°2 – Le choix et la réalisation des éléments graphiques

Les composants présents dans une charte graphique forment un ensemble. On retrouve :

  • Le logo (ou logotype) : il pose les fondations de l’identité graphique. C’est l’élément central autour duquel va se construire le reste de l’identité graphique. Il permet la reconnaissance immédiate de la marque ;
  • les couleurs : elles sont souvent 3 ou 4. Leur signification doit être prise en compte afin de s’accorder avec l’image de la marque ;
  • les polices de caractères : 2 différentes la plupart du temps. C’est la combinaison d’une pour les titres et d’une pour les paragraphes. Une des typographies est aussi utilisée dans le logo ;
  • les photographies, images et illustrations : elles suscitent des émotions chez le lecteur en parallèle des éléments textuels. Elles doivent aussi être choisies avec attention ;
  • les différents supports de communication : les éléments choisis au-dessus sont ensuite déclinés sous différentes formes suivant l’axe de communication validé par le client. Cela peut-être sur les réseaux sociaux aussi bien que sur un site web ou sur des produits matériels tel qu’une carte de visite. La communication est finalement unifiée.

Attention, au niveau des couleurs, de la police, du logo, de son utilisation et des images, il y a des contraintes à respecter. Ces interdits sont aussi précisés au sein de la charte graphique.

Suite à ces 2 étapes, l’univers graphique est finalisé. Il transmet à l’audience la personnalité de la marque grâce à l’harmonie visuelle.

Découvrez l’exemple d’une charte graphique by Portobello :

charte-graphique-declinaison-papeterie-fraudin-immobilier

Les 3 astuces de Vincent, notre directeur artistique

Pour réussir à coup sûr sa charte graphique 😉

Il faut au préalable suivre les étapes vues précédemment.

Suivre la règle des 3 : pas plus de 3 couleurs et 3 polices (baseline / slogan compris).

Le logo doit être responsive pour vivre en fonction des différentes dimensions d’écrans. Il est donc lisible à toutes les tailles.

Moins de figuration, plus d’émotions !

logo-portobello-communication-entier
favicon-portobello-communication
rond-portobello-communication

Vous souhaitez une charte graphique
à votre image ?